/Mon avis sur le film Panique au palace
cinema-panique-au-palace

Mon avis sur le film Panique au palace

Sorti en 1995, Dunston : Panique au palace (Dunston Checks In) (signifiant littéralement Drôle de singe pour les Québécois) est un film américain réalisé par Ken Kwapis, avec Jason Alexander et Faye Dunaway.

Bref aperçu du film

Dunston : Panique au palace raconte l’histoire d’un garçon espiègle ainsi que d’un orang-outan voleur dans un palace de grand luxe. Robert Grant est père de deux garçons : Kyle et Brian Grant. Il a emmené vivre ses enfants dans le palace Majestic qu’il dirige pour le compte de Mme Dubrow, une femme tyrannique. Dunston, quant à lui est un orang-outang, qui a fui les mauvais traitements que lui prescrivait son maître. Ce dernier n’est autre qu’un détrousseur de haut vol. Les enfants avec Dunston vont par la suite semer le trouble dans le palace.

L’hôtel Majestic prépare le bal annuel, qui leur concèdera peut-être de décrocher une sixième étoile dans un guide. Mais un certain Lord Rutlege (Ruppert Everet), un homme mince d’une allure snob et désagréable, débarque dans l’établissement. Cet espèce de Dandy prétentieux voyage avec un compagnon bizarre, en la personne de Dunston un orang-outan qui se la joue Arsène Lupin. Il oblige cet animal de voler dans les chambres de l’hôtel. Cependant, Mme Dubrow l’a soupçonné d’être l’inspecteur mandaté par le guide. Elle fait fausse route puisqu’il s’agit d’un vulgaire malfrat qui dissimule un orang-outan dénommé Dunston, dressé pour voler les bijoux des riches clientes. Voulant fuir de son maître, l’animal s’échappe de sa malle et a erré dans tout l’hôtel. C’est à ce moment-là qu’il a rencontré Kyle Grant, un petit garçon de 6 ans. Ensemble, ils ont mis la pagaille dans l’établissement et les responsables ont sollicité un homme pour chasser la bête. L’aventure s’embrouille entre rattraper le singe ou son maître.

dunston-panique-au-palace-cinema

Avis sur le film

Dunston : Panique au palace est un film bien adapté à toute la famille. Sympathique et dynamique, il offre des moments agréables plein de rire et d’amusement. Tout se concentre sur la petite famille de Robert Grant, le directeur du Palace, qui va vivre une semaine décisive pour la remise de l’étoile supplémentaire. Il est obligé de tout préparer d’une manière parfaite. Ce qu’il ne sait pas c’est qu’au cœur de l’établissement se trouvent différentes personnes atypiques qui rendent encore plus difficile sa dernière ligne droite pour la soirée. Sa semaine est devenu très mouvementée.

La petite bête dispose d’un grand pouvoir de destruction massif, pour tout mettre sens dessus dessous. C’est vraiment fun, du rire depuis le début du long-métrage jusqu’à la fin. Si la tyrannique patronne de Majestic a espéré avoir une étoile de plus, elle a fini par recevoir de la crème sur le visage. Malgré son jeune âge, Kyle a bien assuré dans son rôle.

Ce film a tout pour réussir une bonne comédie, de la narration jusqu’aux personnages. Le réalisateur a misé surtout sur les grimaces du singe pour faire marrer encore plus le public.

Sans oublier Paul Reubens qui, encore une fois, malgré son rôle pas assez important, a pu apporter une touche plus hilarante au film. Il a enfilé le personnage de détective pour animaux. Il laisse discerner la folie qui aurait pu rattraper le film.